À la recherche
du vin noble

Si la Suisse veut s'affirmer sur la scène viticole internationale, elle doit produire des vins nobles. Mais existe-t-il de tels vins dans ce pays? Et qu'est-ce qu'un vin noble de toute façon?
Le fait qu'un vin soit vraiment noble devient apparent au plus tard avec l'âge. C'est le docteur André Parcé de Perpignan, dans le sud de la France, médecin, producteur de Banyuls et co-fondateur de l'illustre Académie Internationale du Vin, qui nous l'a appris. Il a donc écrit un jour sur le vin plaisir, qui prétend être plus qu'il n'est: «En tout état de cause l'épreuve du temps (au plus une décennie) se révèle fatale à ses prétentions.»

Ainsi, lors de nos dégustations de contrôle des vins stockés dans le trésor de la Mémoire des Vins Suisses, nous avons porté une attention particulière aux crus de dix ans. Cela a montré que certains vins ou millésimes vieillissaient mieux que d'autres. Pourquoi ne pas récompenser ces vins sans doute nobles? L'idée du Swiss Wine Vintage Award était née.»

En 2015, dans le cadre de Mémoire & Friends, la Swiss Wine Connection a présenté des vins du millésime 2005 issus du trésor de Mémoire, qui avait reçu pour la première fois la noble récompense. Depuis lors, l'accent n'a pas été mis uniquement sur les vins de la Mémoire. Car le Swiss Wine Vintage Award est ouvert à tous les viticulteurs suisses qui disposent encore de stocks de vin de dix ans d'âge.»

Andreas Keller, Swiss Wine Connection